Dr Mark Trozzi

Honnête | Éthique | Médecin

Le ministre de la Santé de l'AC, M. Duclos, déclare éternelles les injections de Covid

C'est sinistre. Les injections sont la maladie, pas le remède.

Jetons un coup d'œil aux nouvelles déclarations dystopiques du soi-disant ministre canadien de la "Santé", Jean-Yves Duclos. Nous avons de bonnes raisons de nous inquiéter.

A mon avis :

Veuillez considérer les problèmes suivants avec les injections de covid :

1 Les soi-disant "vaccins" contre les covidés ont donné lieu à un nombre de décès bien plus important que tous les vaccins contre toutes les maladies depuis trente ans réunis.

2 Ces injections rendent les personnes beaucoup plus à risque de contracter la maladie du covid-19 que les personnes qui ne sont pas injectées. Par exemple, des statistiques canadiennes récentes montrent des taux d'infection 2,5 fois plus élevés chez les personnes doublement injectées, et plus de 3 fois plus élevés chez les personnes triplement injectées, par rapport aux personnes naturelles.

5.3.6 ANALYSE CUMULÉE DES RAPPORTS D'ÉVÉNEMENTS INDÉSIRABLES POST-AUTORISATION RAPPORTS D'ÉVÉNEMENTS INDÉSIRABLES POST-AUTORISATION DU PF-07302048 (BNT162B2) REÇUS JUSQU'AU 28 FÉVRIER 2021

¨Les résultats des 270 grossesses ont été rapportés comme suit . avortement spontané (23)Le résultat est en attente (5), naissance prématurée avec décès néonatal, avortement spontané avec décès intra-utérin (2 chacun), avortement spontané avec décès néonatal et résultat normal (1 chacun). Aucun résultat n'a été fourni pour 238 grossesses.s (notez que 2 résultats différents ont été rapportés pour chaque jumeau, et les deux ont été comptés).¨

La propre documentation de Pfizer, page 12

Qu'est-ce qui motive cette démarche du régime Trudeau et du ministre canadien de la "Santé" Jean-Yves Duclos ?

Les injections sont le problème, pas la solution.

Amis, le virus CoV2 du SRAS qui a été lancé en 2019 avait tout au plus un taux de mortalité de 0,3%. À Wuhan, en l'absence de soi-disant "vaccins", un Une étude portant sur près de dix millions de personnes a montré que l'infection était essentiellement terminée et derrière eux, naturellement, quelques mois seulement après la fin de leur bref verrouillage.

Pourtant, les pays où l'on s'injecte le plus de drogues, comme le Canada, ont toujours un problème, et les taux d'infection et de décès les plus élevés. Pourquoi et comment ? Voici l'explication que j'ai présentée le 12 décembreth2021 au Congrès mondial au Brésil :

Merci d'étudier, de partager, et en soutenant notre mission.

Boutons de partage

Télégramme
Courriel :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Imprimer

Bulletin d'information

Soyez le premier à être informé lorsque le Dr. Trozzi publie du contenu. L'inscription à notre newsletter est gratuite, et vous pouvez vous désinscrire ou modifier vos paramètres de notification à tout moment.


By submitting this form, you are consenting to receive marketing emails from: Trozzi, RR2, Bancroft, ON, K0L 1C0, https://drtrozzi.com/. You can revoke your consent to receive emails at any time by using the SafeUnsubscribe® link, found at the bottom of every email. Emails are serviced by Constant Contact
fr_FRFrançais